J’achète des bovins, que dois-je faire ?

Afin de limiter au maximum les risques sanitaires, l’introduction d’animaux exige une vigilance particulière. Le regroupement de bovins présentant des statuts sanitaires différents peut avoir des conséquences sanitaires et économiques pour votre cheptel : mammites, avortements, diarrhées, problèmes respiratoires, boiteries… Protéger son troupeau et éviter les troubles sur les animaux introduits est donc impératif.

Une visite d’introduction doit permettre à chaque éleveur de bénéficier des conseils du vétérinaire sanitaire par :

  • Un contrôle de santé du bovin acheté par le vétérinaire
  • La réalisation des examens obligatoires (IBR, éventuellement Brucellose, )
  • Ainsi que la recherche d’affections aux conséquences sanitaires et économiques importantes (BVD, Paratuberculose, Néosporose). Pensez au Kit Intro du GDS !

Demandez conseil à votre vétérinaire afin d’évaluer les facteurs de risques en fonction du type d’animal acheté (futur reproducteur, animal destiné à l’engraissement sans contact avec le troupeau reproducteur ou animal en contact avec les animaux reproducteurs).

Des contrôles non-obligatoires mais fortement recommandés

En attendant les résultats du contrôle d’introduction, l’isolement du bovin (le réaliser autant que possible) permet de protéger votre troupeau.

En l’absence de possibilité de quarantaine, des contrôles peuvent être réalisés avant la vente. Mais, pour l’IBR, la prise de sang doit être effectuée 15 à 30 jours après l’arrivée. Des analyses complémentaires sont nécessaires même si non-obligatoires, en BVD, Néosporose et/ou Paratuberculose. Demandez le Kit Intro du GDS !

D’autres risques sanitaires…

D’autres risques sanitaires pour votre troupeau souche méritent une attention particulière.

  • A l’arrivée en lactation, un contrôle des 4 quartiers d’une vache laitière au Leucocytest peut permettre d’éviter l’introduction de germes de mammites contagieuses et de vérifier l’absence de cellules.
  • S’informer également de tout risque de salmonellose ou de maladie de Mortellaro (dermatite digitée) afin d’éviter de contaminer votre élevage.
  • Un traitement antiparasitaire à large spectre est recommandé afin d’éviter l’introduction de strongles (bronchite vermineuse), de douve, de paramphistome sur les animaux ayant pâturé. Demandez conseil à votre vétérinaire.
  • Si vous achetez une vache ou une génisse prête à vêler, il est important de prévoir le contrôle du veau nouveau-né en BVD. Faites également attention à lui distribuer du colostrum issu de votre élevage. Le colostrum de sa mère n’est pas suffisant car non adapté à votre troupeau.

Dès lors que vous avez acheté des bovins, pensez à :

  • Envoyer les cartes vertes (correctement remplies au dos : n° EDE – date de la vente – atelier – signature) si vous avez rempli une dérogation au contrôle IBR (si des prises de sang d’achat ont été effectuées, c’est votre vétérinaire qui devra envoyer les cartes vertes avec les prélèvements sanguins).
  • Isoler les animaux tant que vous n’êtes pas sûr de leurs statuts.